Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

La médiation familiale: conseils d'expert

Auteur : joseenvendée
Publié le : 24/05/2017

La médiation familiale: pour régler les conflits

René Pierre Caumeau, avocat honoraire, intervenant du CDAD de Vendée, nous donne les informations concrètes sur la médiation familiale mise en place par le législateur.

Séparation, divorce, conflits familiaux... s’engager dans une médiation familiale peut aider à dépasser un conflit et à trouver un accord pour préserver les liens familiaux. Comment faire ? Les explications de René Pierre Caumeau, avocat honoraire et intervenant du Conseil départemental de Paccès au droit de Vendée.

 

Qu'est-ce que la médiation familiale?

Créée en 2001 par le Conseil National Consultant de la Médiation familiale, la médiation familiale propose une voie neutre d’apaisement dans le règlement de conflits : ruptures, séparations, divorces, successions conflictuelles ou conflits empêchant de voir ses enfants ou petits-enfants. Elle permet de restaurer la communication et d'aider les personnes d'une même famille à trouver conjointement des solutions, avec l'aide d'un tiers qualifié et impartial, dans le respect des principes déontologiques et avec une stricte confidentialité.

 

Comment ça fonctionne?

La médiation familiale se déroule en trois étapes. Tout d’abord, un entretien d’information de 30 à 45 mn a lieu avec le médiateur familial. Gratuit et sans engagement, il permet d’aborder les points essentiels de la médiation. Ensuite, la médiation familiale s’effectue sur plusieurs séances d’environ 2h, au nombre variable selon le sujet abordé, en commun ou en individuel selon le choix des personnes concernées. Si un accord est trouvé, il est possible de demander au juge de l’homoguer, ce qui donnera à cet accord la même force qu’un jugement. La médiation familiale est payante et est susceptible de donner lieu à une prise en charge au titre de l’aide juridictionnelle.

 

En collaboration avec le magazine « J’ose en Vendée »