Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

Prévention pour l'aidant

L’aidant est un terme apparu dans le champ social pour définir la personne qui par sa présence et son action représente la personne indispensable au maintien à domicile. L’émergence de la personne de confiance visait entre autre à donner une existence juridique à cette personne qui peut témoigner de ce que le patient désire lorsque ce dernier ne peut l’exprimer. Les travaux de recherche clinique ont montré l’impact important de la situation d’aide sur la santé avec même une augmentation du risque de mortalité, comme on peut le constater en pratique clinique lors du suivi de patients âgés en situation de dépendance. Les structures de répit sont une des réponses aux besoins des aidants et ont été l’occasion de nombreuses initiatives innovantes et positives.

Les aidants sont le sujet d’une recommandation de l’HAS visant à faire reconnaître un acte médical centré sur l’évaluation de la santé des personnes en situation d’aide. Cette recommandation conseille que chaque année l’aidant puisse bénéficier d’une consultation spécifique où les risques de santé physique et mentale sont évalués. Si en pratique cette consultation est rarement proposée et est demeurée pratiquement inconnue des professionnels, elle a l’intérêt de poser la situation d’aide sous forme d’un risque à prévenir et d’une personne à accompagner de manière spécifique.

HAS. Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels. Février 2010. http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-03/maladie_dalzheimer_-_suivi_medical_des_aidants_naturels_-_synthese.pdf.

 

Une autre solution d'aide aux aidants est l'Interventions à domicile.

L’intervention de professionnels à domicile est une des spécificités du travail des professionnels auprès des personnes présentant un handicap et des personnes âgées. Le champ d’intervention, la nature et les réglementations diffèrent dans ces deux situations. Les moyens d’intervention sont humains venant du secteur social, médico social ou sanitaires. Ils peuvent également être techniques avec dans le champ des technologies une panoplie qui s’accroît régulièrement sans que l’on puisse toujours en apprécier la pertinence. Souvent par faute de temps, par manque de possibilité d’investissement ou par difficultés à en maîtriser les différents aspects, les médecins ont des difficultés à être les animateurs attendus de ces interventions dans le champ gérontologique. La nécessité d’un investissement par les médecins de ces interventions est non seulement souhaitable mais probablement une condition pour que le médecin reste le soutien proche et légitime des patients quels ques soient leur situation et leur lieu de vie.