Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

Routine et nouveauté

Auteur : herve.petit
Publié le : 02/11/2016

Madame Nouveauté discute avec Monsieur Routine.

- Alors, quoi de neuf Monsieur Routine ?

- Rien.

- Rien ? Du tout ? Mais cela fait des années que l’on ne s’est pas vu, comment peux-tu me dire ça ? C’est terrible !

- Au contraire, il n’y a rien de mieux qu’un quotidien prévisible, identique, comme si chaque jour était une photocopie du précédent.

- Mais cela n’a aucun intérêt !

- Peuh, voilà bien l’avis de quelqu’un qui n’y connaît rien. Je te le répète, il n’y a rien de mieux qu’un jour toujours identique au précédent. Pourquoi crois-tu que les gens vivent leur vie de cette façon ?

- Parce qu’ils se trompent ?

- Tu as une bien mauvaise image des gens. En fait, si tout le monde se complaît en moi, c’est parce que moi seul je peux te donner une vie sans peur. Oublie les antidépresseurs, oublie les anxiolytiques. Moi, je ne coûte rien du tout, je ne demande aucun effort, et je t’offre une vie perpétuellement en forme de bon bain chaud.

- Et comme un bon bain chaud, au moindre imprévu on ne peut en sortir. On y reste, le temps passe, et on devient de plus en plus ridé.

- Oui, tout à fait Madame Nouveauté. Et d’ailleurs, toi qui parles de rides, je ne suis pas peu fier de mes performances auprès des séniors. Ce sont d’excellents clients.

- Ah ? Tiens donc ? Et pourquoi ?

- La peur, voyons !

- Comment cela ? On a davantage peur quand on vieillit ?

- Non, les peurs sont justes différentes. Quand on est enfant on a peur de l’ogre sous son lit, ce qui soit dit en passant, est vraiment terrifiant quand on s’imagine la situation. A l’âge adulte on a peur de parler en public, de se faire agresser, de perdre son emploi et de finir à la rue. En vieillissant, on commence à avoir davantage peur, je ne sais pas moi, de glisser sur une plaque de verglas par exemple.

- Cela n’a pas l’air si terrifiant.

- Mais bien sûr que si. Ce n’est pas la chute en elle-même qui fait peur. C’est celle de perdre le contrôle sur sa vie, et que l’on se retrouve finalement à la merci des événements. Comme un bouchon de liège balloté par les flots. Qui sait où ceux-ci nous conduiront ? Perte d’autonomie, maison de retraite, tout ça, quoi !

- Et ça c’est du pain béni pour toi, Monsieur Routine ?

 

- Absolument ! Rien de tel qu’une bonne belle peur bien identifiée pour se dire « oh là là, avec tout ce que je risque dehors, autant rester à la maison ». Et hop, on tombe dans mes bras et c’est parti !

- Ahhh, c’est pour cela qu’ensuite, quand je passe moi-même voir la personne, elle me claque la porte au nez, même si je lui propose une nouveauté sympathique calibrée pour apporter du bonheur et de la joie ?

- Voilà. Ton heure de gloire c’était pendant l’enfance. On découvre, on explore, on n’a pas peur de grimper aux arbres et de vivre de nouvelles expériences. Maintenant c’est à mon tour. Sans rancune. Quand tu frappes à la porte d’une personne âgée, tu as beau apporter de belles perspectives, des paniers garnis et des boîtes de chocolat, tout ceci ne fait pas le poids face à la routine. Et plus elle est depuis longtemps dans le bon bain chaud que j’ai préparé pour elle, moins tu auras le droit d’entrer.

- Enfin, ce que tu décris, cela ne marche pas avec tout le monde.

- Si !

- Non, absolument pas. Parce que pendant que tu es occupé à faire couler des bons bains chauds à la voisine, le voisin m’invite gaiement à entrer chez lui.

- Cela m’étonnerait.

- Il faut croire que tu es trop routinier toi-même pour te rendre compte de cela. Ce que je constate pour ma part c’est que de nombreuses personnes, y compris âgées, sont désireuses de vivre des choses nouvelles, et ce malgré la peur de perdre le contrôle, de se casser la figure, d’oublier son code de carte bleue en public. Ou simplement d’avoir l’air ridicule.

- Ah bon ? Et comment font-elles ?

- Elles sont optimistes.

- C’est-à-dire concrètement ?

- Concrètement elles anticipent l’avenir différemment. Elles ne passent pas leur temps à imaginer la prochaine catastrophe pouvant advenir. Elles prennent les choses comme elles viennent en se disant que si un problème survient, et bien, elles se débrouilleront du mieux qu’elles pourront.

- Et c’est tout ?

- Non, elles jettent aussi un regard différent sur le passé. Ainsi, se disent-elles que si la dernière fois elles ont glissé sur la plaque de verglas, ce n’était pas parce qu’elles vieillissent, mais parce qu’elles étaient fatiguées ce jour-là. Ce trottoir était vraiment mal conçu. C’était pas de bol. Donc il n’y a aucune raison que cela se reproduise et donc aucune raison de rester à mariner dans un bain chaud alors qu’il fait beau dehors et que c’est une merveilleuse matinée de printemps.

- Ah... Je suis un peu déconfit sur ce coup.

- Tu n’as pas à l’être car en fait nous n’avons pas à nous opposer l’un à l’autre. La vie est faite de routine et de nouveauté et nous avons besoin l’un de l’autre. Une vie emplie de peur nous conduisant à nous réfugier dans un quotidien confortable mais qui nous enferme est un mauvais calcul. De même une recherche effrénée de la nouveauté est une quête sans fin, sans repos, sans satisfaction et sans la possibilité de construire quoi que ce soit. Nous devons coopérer en bonne intelligence.

- Donc mettons : si demain je préfère rester chez moi...

- Peut-être qu’après-demain je pourrais aller voir des amis ? Et si j’ai un peu peur d’y aller car on ne sait jamais ce qu’il peut se passer, j’essaie de ne pas m’imaginer l’avenir comme une succession irrémédiable de catastrophes.

- Et aussi j’évite d’expliquer mes problèmes passés par des causes liées à moi, ma personne et mon âge ?

- Voilà. J’essaierai plutôt de penser que c’était lié au moment, au contexte, à des causes fugaces qui me sont extérieures.

- D’accord. Bon... Alors à présent on travaille ensemble ?

- Avec plaisir Monsieur Routine. A bientôt.

- A bientôt Madame Nouveauté.

 

Hervé Petit

Psychosociologue et psychogérontologue