Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

La cataracte

Auteur : Gille Berrut
Publié le : 05/02/2016
Personne âgée avec la cataracte

Loin des chutes d’eau tourmentées du Nil, quittant parfois son cours majestueux pour faire des embardées de torrents impétueux, la cataracte, est une affection fréquente chez la personne qui avance en âge.

L’œil possède une lentille convexe des deux côtés, juste derrière la cornée qui recouvre l’œil en avant. Cette lentille, ou cristallin, a la propriété de s’étirer ou de se contracter et ainsi changer la courbure de ses bords. De cette manière, nous pouvons adapter notre œil à une vision de loin, pour les paysages, ou au contraire à une vision de près autorisant la vue de l’être aimé, dirait le poète, ou pour lire, de manière plus prosaïque.

 

Avec le temps, les agressions de la lumière vive du soleil, le tabac et une prédisposition génétique, le contenu du cristallin, initialement transparent, se charge de dépôts blanchâtres et devient progressivement opaque.

 

La vision est fortement altérée par l’éblouissement, et la vision dans l’obscurité est fortement diminuée (héméralopie), les couleurs palissent progressivement rendant le monde gris, sans relief. Puis la personne ne distingue plus les détails et peu perdre la vue. Lorsque la cataracte n’est pas diagnostiquée chez une personne très âgée ayant des troubles de la mémoire, la cataracte peut être responsable d’hallucinations.

 

Le traitement est maintenant simple grâce au immense progrès de la chirurgie ophtalmologique. Le retrait du cristallin (phakoémulsification) et son remplacement par un implant sous anesthésie locale permettent de recouvrer le monde avec ses couleurs, ses reliefs et ses détails.

 

Encore une bonne raison de surveiller régulièrement sa vue !

 


TAGS
Vieillir