Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

Le torticolis aigu de l'adulte

Auteur : gilles.berrut
Publié le : 10/08/2016
Le torticolis n'est pas toujours bénin

Le mot torticolis est une traduction française de deux mots latins, tortum collum, qui veulent dire « cou tordu ».

Il s'agit d'une contracture douloureuse du cou qui survient brutalement lorsque le torticolis est aigu, et persiste de quelques heures à plusieurs jours, voire (rarement) plusieurs semaines. Le plus souvent, il apparaît le matin au réveil. Un des deux muscles puissants qui s'insèrent en arrière des oreilles et viennent devant au-dessus du sternum (Sterno-cleido-mastoïdiens) va être le siège d'une contraction permanente entraînant une rotation du cou avec une inclinaison de la tête. Cette contraction est douloureuse au moindre mouvement, ce qui va favoriser le maintien de la tête inclinée afin de ne pas réveiller la douleur. Il existe d'autres torticolis chroniques, secondaires à des maladies, ou les torticolis chez l'enfant qui ont une prise en charge différente.

Lors de l'apparition d'un torticolis, il est conseillé de consulter un médecin, car à côté des torticolis bénins existent des torticolis secondaires à des causes médicales nécessitant un diagnostic précis. C'est pourquoi le médecin pratique un examen clinique soigneux à la recherche d'autres signes neurologiques ou rhumatologiques. Il est important d'apporter son ordonnance et de citer tous les médicaments pris soit sur la prescription, soit en automédication, car certains médicaments peuvent avoir le torticolis comme effet indésirable. La prise de la température est conseillée pour la recherche d'une cause infectieuse ou inflammatoire. Enfin, des antécédents récents d'intervention chirurgicale doivent être signalés car ils peuvent, soit directement à cause du geste chirurgical, soit par la position de la tête adoptée au cours de la chirurgie, être cause de torticolis. Parfois, le médecin demande des examens d’imagerie à la recherche d’une anomalie cervicale ou occipitale (la partie arrière de la tête).

Le premier traitement est le repos visant une relaxation maximale du cou et la prescription de relaxants musculaires, parfois d'anti-inflammatoires. L'application de chaleur locale sur les muscles favorise la décontraction. Attention, toute manipulation intempestive du cou peut avoir des conséquences redoutables du fait de la présence d'artères vertébrales qui peuvent se contracter lors d'une mobilisation imprudente des vertèbres cervicales. C'est pourquoi la kinésithérapie doit être pratiquée avec une grande prudence et ne viser qu'une décontraction douce des muscles du cou.

Le torticolis disparaît souvent rapidement et nos modes de vie, tels que la conduite automobile ou un oreiller trop volumineux, en sont simplement la cause.