Be Active
Dossiers Thématiques

L’académie du bien vieillir vous a proposé pendant la semaine du 10 au 14 avril 2017 une thématique sur les 5 sens. Retrouvez le book numérique dès aujourd'hui!

Thé, sens et bien-être

Auteur : martine.gatard
Publié le : 12/04/2017

Le thé est, après l’eau, la première boisson consommée au monde.

Apprendre à déguster le thé c’est apprivoiser ses sens et partir en voyage à la rencontre de soi et des autres.

 

De la plante à la tasse

La plante

Le théier, originaire de la région chinoise du Yunnan, est aujourd’hui cultivé sur les cinq continents, entre le 43° parallèle nord (Géorgie) et le 27° parallèle sud (région des Corientès, en Argentine). À l’état sauvage, cet arbuste peut atteindre 30 mètre de haut. Il est un cousin du camelia de nos jardins : le Camelia sinensis. Il existe différentes variétés

(cultivars) comparables aux cépages du vin. Chaque variété apporte une typicité au thé qui lui est propre, un profil organoleptique différent.

 

L’écologie

Le théier jouit d’une croissance optimale dans des régions au climat chaud et humide. Il a besoin de pluies abondantes réparties sur l’année. Une température moyenne de 18 à 20°C accompagnée d’un ensoleillement de cinq heures par jour lui sont idéals.

 

La récolte

On récolte les jeunes pousses du théier, le bourgeon représente la partie la plus qualitative de la récolte.

 

La transformation et les différentes couleurs de thé

Thé blanc, thé vert, thé bleu (semi-oxydé), thé noir, thé sombre, sont obtenus par le seul savoir-faire de la transformation naturelle de la feuille. Le processus de fabrication influence les caractéristiques organoleptiques du thé, principalement son profil olfactif.

 

Déguster le thé, avec vos sens !

Observez-le, respirez-le, sentez-le, touchez-le, écoutez-le, exprimez-vous !

Le premier contact avec le thé se fait par l’olfaction directe. Sentez les feuilles encore sèches, trouvez les parfums qui s’en dégagent. Réitérez l’opération quand le thé est infusé. N’hésitez pas à forcer votre inspiration, seules 10% des molécules odorantes parviennent au cerveau. Respirez de façon vive et brève, sans retenue !

Goûtez!

 

Au niveau du goût, parmi les cinq saveurs : le sucré, le salé, l’acidité, l’amertume et l’umami, seul le sel est absent de la feuille de thé à l’état naturel. Les perceptions de chacune d’entre elles sont majoritairement localisées sur la langue.

De la combinaison de ces sensations naîtra l’arôme complexe de votre thé.

Essayez de les identifier. Apprécier !

Au moment de déglutir s’effectue la rétro-olfaction. Une expiration par le nez qui entraîne un appel d’air dans la bouche. Le thé est, après l’eau, la première boisson consommée au monde.

Apprendre à déguster le thé c’est apprivoiser ses sens et partir en voyage à la rencontre de soi et des autres.

 

Bien être et partage

Le Thé est avant tout ce moment de partage, de pause et de détente que l’on prend autour d’une

tasse de thé, un temps pour s’écouter, échanger, se réconcilier avec nos sens et s’accorder un moment de bien-être.

Il nous offre une magnifique occasion de s’intéresser de plus près à ceux qui le cultive et le façonne, de découvrir une infinie richesse de savoirs et savoir-faire propre à chacun et d’autres manières de vivre et de savourer.

 

Martine Gatard

Association OMOTÉ